Qu’est ce que la Recherche Action Paysanne ?

Elle est un processus de recherche, de réflexion et d’action qui permet d’apporter des solutions durables et adaptées (endogènes ou métissées) aux préoccupations des communautés rurales.

Elle part de la connaissance systémique des problématiques paysannes en passant par l’expérimentation des solutions ou innovations mises au point et aboutit à une valorisation et diffusion des résultats de recherche dans les communautés. La Recherche Action Paysanne (RAP) prend ses racines surtout à partir des ateliers Diobass qui sont des diagnostics paysans organisés par les Organisations Paysannes.

La RAP trouve sa justification dans l’avènement de certains changements sociopolitiques et économiques tels que, les Programmes d’Ajustement Structurel, le désengagement de l’État du secteur agricole et la mondialisation qui livrent les producteurs à eux-mêmes. Aussi, Certaines solutions proposées aux préoccupations de production ou de développement des OP sont hors de leur portée ou conviennent peu à leurs réalités.

Les auteurs et acteurs de la RAP sont les OP qui mettent en place des GRA. Ces groupes réfléchissent sur une problématique donnée et mettent au point des innovations qu’ils diffusent au sein des communautés. Les acteurs de la RAP sont les personnes ressources locales (dépositaires des savoirs paysans), les services techniques de l’État et privés, les instituts ou centres de recherche, les partenaires techniques et financiers, les GRA/OP, etc.

Groupe de réflexion entre utilisateurs et GRA

Les itinéraires de recherche : Après la restitution des résultats d’ateliers par les délégués participants, l’OP désireuse de démarrer la recherche-action choisit un thème de recherche en fonction des résultats de l’atelier et de ses propres préoccupations. Le thème de recherche doit :
- préciser clairement la problématique posée ;
- avoir des objectifs de recherche clairement définis ;
- tenir compte des aspects socio-économiques environnementaux de la localité.

Ensuite, l’OP désigne parmi ses membres, 10 à 15 personnes volontaires et bénévoles pour conduire la recherche en son nom. Ce groupe appelé Groupe de Recherche Action élit d’un bureau de trois (3) membres. Le GRA élabore des programmes annuels d’activités, il les conduit selon un protocole d’accord tripartite (GRA, l’OP mère et Diobass) qui permet la gestion transparente des fonds de recherche par les OP.

Les étapes de la RAP :
- Installation de la recherche action
- Approfondissement et finalisation de la recherche action
- Diffusion et valorisation des résultats de recherche

En fin de recherche, le GRA dispose de solutions endogènes ou métissées qui sont des innovations paysannes à diffuser et à valoriser.