Biopesticides : Pharmacopée contre les attaques des ravageurs des cultures maraîchères

1- Contexte de la recherche-action paysanne
Le maraîchage est une activité économique pour les ménages ruraux. Au Burkina, les cultures maraîchères subissent une forte pression parasitaire. L’utilisation croissance et non raisonnée de produits phytosanitaires et d’engrais par les agriculteurs, pour maintenir la productivité de leurs cultures maraîchères, induit des risques sanitaires importants tels que les résidus de pesticides et de nitrates dans les produits alimentaires et les sols. Ces constats ont amené l’ADESVK a conduire une réflexion sur cette problématique afin de trouve des solutions endogènes pour les producteurs.
ADESVK a soumis à la coordination DIOBASS un thème de recherche sur les maladies de la tomate. L’objectif de la recherche était de mettre au point des remèdes biologiques issus des savoirs locaux pour réduire l’utilisation des pesticides chimiques sur les cultures maraîchère.

2- Méthodologie de recherche

En 2002, un groupe de paysans chercheurs a mis en place par l’Association a mené des séries d’activités de recherche afin d’aboutir à la fabrication des remèdes contre les maladies et ravageurs des cultures maraîchères :
- Le diagnostique des causes des attaques des cultures maraîchères ;
- L’estimation des dégâts de l’attaque sur les cultures maraîchères ;
- L’étude des ravageurs (description, mode vie, moyen de lutte) ;
- Une formation sur les techniques de préparation des remèdes ;
- Échanges avec des spécialistes sur les parties actives des plantes médicinales ;
- La collecte d’information sur les plantes médicinales.

Suites à ces activités, le groupe a récolté les plantes et procédé à leurs transformations en médicaments. Les remèdes obtenus ont été testés sur les cultures afin d’apprécier leur efficacité et leur durée d’action (rémanence). La durée de péremption a été aussi mesurée.

Le groupe a bénéficié de formations spécifiques pour le renforcement de leur compétence :
- Technique de récolte des plantes médicinales ;
- Technique de transformation des plantes en produits pharmacopées en liquide ou en poudre ;
- Technique de conditionnement des produits pharmacopées ;

3- Résultats obtenus
Après 6 ans de recherche le groupe a mis au point trois remèdes :
-  Un (1) produit pharmacopée"Bangrpoogo" en liquide et en poudre luttant contre les attaques des chenilles et criquets sur la tomate, l’aubergine et l’oignon.
-  Un (1) produit pharmacopée "Bangrkièta" en liquide luttant contre les attaques des mouches et des papillons.
-  Un (1) produit pharmacopée "pèngr-waoga" en poudre luttant contre les fourmis et des termites dans les pépinières et périmètre maraîchers.

4- Le mode d’administration et les quantités et conservation
Les produits liquides de part leur conservation difficile doivent être utilisés immédiatement afin d’être efficaces. Il faut les utilisés dès l’apparition des premiers signes d’attaque des ravageurs. Le traitement des cultures maraîchères doit se faire le soir ou tôt le matin.
- Pour les produits pharmacopées en liquide "Bangrkièta et Bangrpoogo " : diluer un flacon du produit dans deux (2) litres d’eau et l’asperger sur les cultures à l’aide d’un balai ou le pulvériser
- Pour le produit pharmacopée en poudre "Pèngr-waoga" mélanger une cuillérée à soupe dans deux (2) litres l’eau, laisser reposer pendant 15 minutes avant d’asperger.
- Pour le produit pharmacopée en poudre "Bangrpoogo " melanger le avec les semences avant de faire les semis dans les planches.

Ces produits ont été adoptés par les producteurs du département de Koala et sont disponibles dans le marché de Koala, de Saaba. Aussi, Ils se retrouvent dans certaines localités des Groupes de recherche action de la Plate DIOBASS.

5- Présentation / contact du GRA

Le Groupe de recherche action (GRA) "Zemstaaba " est composé de 15 membres bénévoles qui se sont engagés pour effectuer cette recherche. Ils sont tous issus de l’Association "Association pour le Développement Économique et social du Village de Koala.

L’Association est une organisation paysanne situé et intervenant dans la commune rurale de Saaba (province du Kadiogo, Région du centre) sur l’axe Ouagadougou – Fada.

Contact :

Association pour le Développement Économique et social du Village de Koala.

Siège social : Koala dans la commune rurale de Saaba,

province du Kadiogo /Burkina Faso

Adresse : 01 BP : 3228 Ouagadougou 01

Tél. : 76-68-57-80

adesvk@yahoo.fr